Tendance mode Ados

Beauté / Mode

Serre dans un jean Diesel ultra moulant, englouti dans des vêtements hip hop, qu’il choisisse Carhatt ou Aem’kei, lolita ou urban chic, il refuse de lacer ses Van’s et elle ne porte que du rose…Nos ados, filles et garçons, affichent leurs codes vestimentaires et leurs marques fétiches comme autant de signes d’appartenance à une «tribu ».

Pour la lolita

Elle n’a qu’un mot d’ordre : suivre la mode ! Le shopping est son sport favori. Le rose est sa couleur du moment. Le chic, son unique credo. Lalolita adore les marques branchées, les paillettes et le glamour.

Une seule couleur : le rose ! La « Pink Attitude » s’affirme avec majesté,autant dans les vêtements que dans le maquillage , dans une gamme variée du rose acidulé au fuschia qui tiennent le haut de l’affiche. La « fashionista » pure et dure n’hésite d’ailleurs pas à utiliser tous les artifices de beauté à sa disposition : crayons à lèvres, gloss – rose, bien sur– mascara, jusqu’aux « allongeurs » de cils ! Pour avoir des lèvres pulpeuses et des cils immenses et soyeux de Lolita, il faut travailler !

Si elle choisit un jean, ce ne sera certainement pas n’importe lequel : un Miss Sixty, of course. Sa marque préférée doit avoir une image sexy, comme les indispensables de chez Paul & Joe ou Pepe Jean’s que l’on porte moulant, bien sûr ! Ne pensez même pas une seconde à rectifier l’élastique de la culotte ou le haut du string . Ils se doivent de dépasser de la taille.

Attention,porter un jean n’implique pas obligatoirement être decontractée : si elle peut le porter occasionnelement avec des Converses pour aller en cours, elle n’hésite pas une seconde à l’assortir aux escarpins pour aller se ballader avec ses copines. Elle n’oubliera pas non plus le sac à main en forme cabas alors que pour aller au lycée,elle peut se contenter d’une besace!

Un jean, et pas n’importe lequel : un Miss Sixty, bien sûr. Leur marque fétiche a une image sexy, tout comme les indispensables de chez Paul & Joe ou Pepe Jean’s. A porter moulant, bien sûr !lL’élastique de la culotte ou le haut du string doivent dépasser de la taille basse,et gare à vous si l’idée saugrenue vous prenez de vouloir rectifiez . Attention, jean ne veut pas dire pas obligatoirement décontraction : si elle peut le porter avec des Converses dans la journée, elle n’hésite pas une seconde à l’assortir à des escarpins pour sortir avec ses copines. LE sac à main forme cabas est indispensable, tandis que pour aller en cours,elle se contente d’ une besace !

Pour le skateur

sweat obligatoire : si possible avec capuche, c’est l’indispensable du skateur ! Il se porte forcément en taille… XXL. S’il lui arrive aux genoux, c’est l’idéal

Il aime faire « parler » son sweat : porter un slogan sportif, afficher une marque ou décliner une citation issue de la pub il a un message à delivrer à l’humanité… Les sociologues ont appelé le phénomène « pop-philosophie » !

L’indispensable pantalon baggy : porté tombant, et si long qu’on finit par ne même plus apercevoir les pourtant indispensables baskets… C’est à se demander pourquoi il dépense autant pour une marque que personne ne voit! La taille très basse, de façon ostentatoire, il laisse deviner un caleçon aux couleurs et dessins »fun » !

La basket Van’s : marque idolée par le skateur, crée pour eux… à porter obligatoirement lacets dénoués, au moins en apparence :En réalité les lacets sont astucieusement bloqués sous la languette, tout a été prévu!

Pour le rappeur

Sovent (mais pas forcément)issu du même milieu que son idoles Tony Parker , le rappeur ne se voit qu’avec le look basketteurs : coupes très amples qui permettent une totale liberté de mouvement et présentées par des marques cultes telles Ecko, M. Dia, Van’s ou Bullrot.

Le survêtement est porté large, voir extra-large et obligatoirement de la même couleur pour le bas et le haut!

le rappeur ne dépareille pas, il assortit!

Le sweat, si possible blanc, se porte avec capuche, un zip qui lorsqu’il est ouvert laisse apparaître Le t-shirt à l’effigie de son groupe de rap préféré. Le pantalon, si possible uni, retombe sur des baskets montantes .

Le rappeur ne conçoit pas sa tenue sans les indispensables accessoires propres à son look: bijoux,chaînes, bagues … le tout le plus voyant possible. La casquette se porte obligatoirement en arrière sauf l’hiver où, eventuellement elle peut cacher le soleil!!!!
Pour parfaire la tenue, n’oublions pas l’incontournable baladeur MP3 pour écouter en boucle les tubes de Diam’s et de 50 Cent

Pour la streetwear

A l’inverse des Lolitas, la streetwear cherche à se rapprocher du look des garçons. Cependant, cette saison, la tendance se féminise. Les marques ont repérer le phénomène et répond à la demande.

Indispensable, necessaire, incontournable, la basket. Longtemps portée uniquement par les garçons, elle continue de tenir le haut de l’affichesur les pieds des filles ! Running relax comme les « advance » d’Asics ou plus classique mais coloréepour les « Harrier » de Gola, jusqu’au chic sportif des »Sprint Sister » de Nike, la streetwear s’affichent dans toutes les couleurs.

Avec la basket, elle enfile l’incontournable survêt’… près du corps, il se féminise grâce à un pantalon dans une matière fluide porté taille basse et à unsweat, légèrement cintré pourfaire ressortir les formes naissantes de la jeune fille.

Quelque soit le choix de votre ado, parent, ne paniquez surtout pas: Tâchez de vous souvenir de vos jeans rapiécés, des chemises empruntées à vos pères et rappelez vous que le sentiment d’appartenance à une tribu est le propre de l’adolescence…

Tags : , , , , ,




Sur la même thématique






.