Bébé ne fait pas ses nuits, que faire ?

Santé / Bien-être

      L’arrivée d’un bébé bouscule toute notre vie et n’est pas toujours facile à gérer. L’accouchement est une étape qui demande beaucoup d’énergie, de retour à la maison on n’est très fatiguée, on n’a qu’une envie se reposer. Mais malheureusement le repos n’est pas encore d’actualité, puisque bébé ne fait pas encore ses nuits, ses pleurs , et ses cris durant la nuit, nous oblige à être aux petits soins avec lui, alors que faire pour que bébé se repère dans un cycle du sommeil normal.

 Entre zéro et trois mois attendez vous à des nuits très longues, car votre bébé ne repère pas encore la nuit et le jour, d’où les réveils successifs pendant la nuit. Même entre trois mois et neuf  mois, il continuera à se réveiller régulièrement. Il faut au moins cent jours à un nourrisson avant de distinguer la nuit du jour. Il a donc des plages de sommeil très courtes, ce n’est qu’a partir de six mois qu’apparaît les plages de sommeil long. S’il se réveille toutes les nuits, c’est tout à fait normal, ces réveils sont réglés par la faim, il ne s’agit donc pas d’un caprice, mais d’un véritable besoin physiologique. Pour remédier à cela, il faut dès le départ prendre de bonnes habitudes.

  Il est important de régler la température de la chambre  entre dix huit et dix neuf  degré, c’est amplement suffisant. Votre présence auprès de lui est aussi essentielle, il a besoin d’être rassuré comme lorsqu’il était dans le ventre de sa maman. Vous pouvez donc le faire dormir dans votre chambre. Il vaut mieux qu’il ait son propre lit, en effet le matelas du  lit parental est souvent  trop mou pour un bébé, sans parler de la couverture et de  la couette qui  peuvent l’étouffer. Penser toujours à coucher votre enfant sur le dos dans une chambre loin de tout tabagisme. Cela évite à la maman de se lever pour aller le chercher dans la chambre. Elle peut même l’allaiter allongée et le reposer dans son lit près d’elle.  

 Si malgré tout cela bébé persiste à faire de vos nuits un cauchemar, vous devez  prendre des mesures plus fermes. C’est-à-dire éviter de vous précipiter sur son berceau chaque fois qu’ils poussent des cris même s’ils  vous paraissent interminables.  Avant de le prendre, laisser le pleurer quelques minutes avant. Prenez le ensuite, et parler lui avec douceur afin de le rassurer et de le calmer. Essayez cette solution au moins pendant une semaine, toujours en prolongeant chaque jour plus  le moment ou vous le prenez. Le but étant que bébé s’habitue peu à peu à  faire ses nuits seuls.

 A partir de quatre mois et demi  il aura les capacités de dormir seul dans sa chambre vous pourrez aller le voir s’il se réveille pour le rassurer. Mais évitez de le prendre, de le bercer  et de le nourrir, car c’est à ce moment que les mauvaises habitudes s’installent. Il est aussi conseillé de le faire dormir dans la chambre de ses frères et sœurs s’il en n’a, en étant entouré ainsi, il se sentira plus en confiance.

 Certains parents peuvent se demander notamment  s’il ne s’agit pas de véritables insomnies, ce qui est tout à fait possibles. Elles peuvent être liées à l’occasion d’une otite, d’un rhum ou d’une poussée dentaire. Si ces insomnies persistent, il peut s’agir d’un état dépressif  chez certains bébés renfermés sur eux même ou d’une maladie chronique liée à l’asthme. Dans ces cas là, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre. Mais posez vous notamment les bonnes questions : l’appartement n’est t-il pas trop bruyant ? votre bébé peut être  plus sensibles que vous aux bruits sonores. L’alimentation peut également être un facteur d’insomnies. Ne mange t-il pas trop abondamment ou trop vite ?

 Si à partir d’un certain âge, bébé se réveille toujours  trop souvent  la nuit, et surtout si ses cris et ses pleurs nuisent à votre sommeil,  consulter un pédiatre.

 Assanatou Baldé.




Sur la même thématique

  • No Related Post





.