Bien choisir son livret d’épargne

Finance / Budget

Epargner c’est important. Mais avec tous les choix de livrets qui s’offrent à nous, il est difficile parfois de garder la tête froide. Voici un petit récapitulatif qui devrait vous aider.

Les livrets réglementés

Leur particularité est qu’ils sont soumis aux décisions de l’Etat. Ce dernier peut, par exemple, définir les taux de rémunération de ces livrets d’épargne. Il y a différentes formes de livrets, mais tous sont plafonnés à un certain montant. Ils rapportent des intérêts qui sont exemptés d’impôts ou ne sont pas soumis aux contributions sociales.
Il y a quatre catégories parmi les livrets d’épargne réglementés. Le plus connu est certainement le Livret A. Après les nombreuses polémiques sur les fluctuations de son taux d’intérêt, il a finalement été fixé à 1,25%. Tout le monde peut ouvrir ce livret, qui est d’ailleurs distribué dans toutes les banques. Il suffit simplement d’y déposer un montant minimum de 1,50 euros ou 15 300 euros au maximum.
A noter : il n’est plus possible d’ouvrir un « livret bleu » au Crédit Mutuel. Depuis que toutes les banques peuvent proposer des livrets A, ce compte n’a plus de raisons d’exister. En effet, il avait été crée pour concurrencer ce compte d’épargne, et avait le même fonctionnement. Néanmoins, le Crédit Mutuel à choisit de garder la même appellation.
Plus restreint, on trouve aussi le livret jeune, qui comme son nom l’indique est destiné aux personnes âgées de 12 à 25 ans. Les jeunes voulant ouvrir ce genre de livret doivent résider en France. Son taux est plus important que le livret A, 3% pour un dépôt maximum de 1 600 euros.
Le livret d’épargne populaire est lui aussi soumis à des restrictions. Seules les personnes ne payant pas plus de 754 euros d’impôt sur le revenu peuvent en bénéficier. Il faut de plus qu’elles résident en France. La somme mise sur ce compte ne doit pas être inférieure à 30 euros et supérieure à 1 700 euros, pour une rémunération de 1,75%.
Enfin, le livret de développement durable peut être demandé par n’importe qui, du moment que sa résidence principale se trouve en France. Particularité de ce livret : les sommes versées sur le compte sont utilisées pour financer des projets favorables à l’environnement. Rémunéré à 1,25%, on y entrepose de 15 à 6 000 euros.

Les non réglementés

Ces livrets ne sont plus dirigés par l’Etat, mais par la banque. Ils ne sont donc pas soumis aux mêmes règles.
Toutes les banques proposent maintenant leur propre livret d’épargne. Dans certains cas, ces comptes peuvent être utilisés par deux personnes.
A l’inverse des livrets d’épargne réglementés, les livrets non réglementés ne sont pas exonérés d’impôts. C’est pour cela que les taux de rémunérations présentés sont bruts. Pour savoir ce que votre livret vous rapportera exactement, regardez plutôt les taux en net.
A savoir : les impositions faites sur ses livrets font l’objet d’un choix. Il vous est possible d’ajouter la somme gagnée, grâce à votre épargne, au montant de vos autres revenus, lors de votre déclaration d’impôt sur le revenu. Ou alors, vous pouvez préférer le prélèvement libératoire, qui sera décompté de vos intérêts à hauteur de 18%, tous les ans.




Sur la même thématique

  • No Related Post





.