Choisir son livre

Astuces

Voici un éventail de romans qui plairont aux initiés comme aux lecteurs occasionnels.

L’Evangile selon Satan de Patrick Graham, thriller ésotérique mélangeant différentes époques avec une intrigue bien menée. Marie Parks, profiler au FBI tente de résoudre une affaire mettant en scène l’Eglise et le Vatican. En dire plus serait raconter l’histoire, d’autant que lorsqu’on commence le livre, on le dévore littéralement, à passer des nuits blanches. L’auteur a également écrit L’Apocalypse selon Marie. Pas réellement une suite du premier opus, il remet, cependant, en scène le personnage principale de Marie dans le contexte d’un ouragan ressemblant étrangement à Katrina. L’histoire n’est pas mauvaise, mais est un peu trop longue à démarrer. A lire malgré tout, car Graham est un écrivain qui sait, avec brio, jouer de nos peurs.

Le symbole perdu de Dan Brown, écrivain du célèbre Da Vinci Code qui remet le couvert autour du thème du complot, du mystère entourant cette fois les francs-maçons. Amateurs de suspens, vous ne serez pas déçus par cet ouvrage bien écrit.

Le serment des Limbes de Jean-Christophe Grangé, tourne aussi autour du Bien, du Mal, avec une pointe d’ésotérisme tout comme les ouvrages cités précédemment. Il est question de NDE (Near Death Experience), et de ce que les rescapés ont pu voir de l’autre coté. Meurtres, rituels sataniques, tout pour satisfaire les amateurs du genre. Miserere, du même auteur reprend le style du roman à suspens qui fait la gloire de Grangé. Cependant, l’ennemi ici n’est pas possédé par le Diable mais conserve toujours un lien étroit avec l’Eglise. Si vous avez aimé les Rivières Pourpres, notamment, vous aimerez Miserere.

Credo : Le dernier secret, de Douglas Preston, donne une vision assez scientifique de l’apocalypse. Isabella, une machine infernale sensée recréer l’énergie du Big Bang est au cœur de l’intrigue. Une multitude d’opposant voit dans ce projet une création de Satan. Roman qui se lit bien, une histoire qui met également en scène le peuple Navajo et ses légendes.

Toutankhamon : l’Ultime secret de Christian Jacq, traite de la découverte du tombeau du mystérieux pharaon. Plongé au cœur des années 50, le lecteur découvre l’Egypte et sa politique. Sans être vraiment baigné dans une atmosphère d’égyptologie pure sans grand suspens, ce n’est pas le meilleur opus de l’auteur.

Mille soleils splendides de Khaled Hosseini se déroule en Afghanistan et nous plonge littéralement au cœur d’une culture peu connu des Occidentaux. L’histoire est triste mais reflète la malheureuse réalité d’un peuple tourmenté par moult assaillants au fil des décennies. L’écrivain nous avait déjà prouvé son talent à travers Les cerfs-volants de Kaboul. Tout aussi prenant l’un que l’autre, je ne saurais choisir, alors je vous conseille les deux.

Vince et Joy de Lisa Jewell, roman plutôt féminin qui traite du premier amour. Finalement, pourquoi ne serait-il pas le bon ? Est-il possible de le retrouver vingt ans après ? Ce sont toutes ces questions auxquelles répond cet ouvrage drôle, léger, facile à lire. Pas du tout le genre de roman à l’eau de rose, je le conseille à tous, même aux hommes.

Feryel Mokrani




Sur la même thématique

  • No Related Post





.