Comment choisir son blouson de moto ?

Sport / Forme

Le blouson de moto sert à se protéger des intempéries telles que le vent, la pluie, la neige…du froid, mais aussi de la chute. En effet, le blouson de moto est souvent envisagé comme une seconde peau et une armure protectrice en cas de chute. Le blouson de moto, qu’il soit fait en cuir ou en textile, offre une protection inégalée en cas de chute ou de glissade surtout dans les parties du corps les plus exposées telles que les coudes et les épaules, qui sont pourvues de renforts spéciaux. En règle générale, il est équipé aussi de renfort au dos, la dorsale en vue d’éviter les grands chocs de la colonne vertébrale. Ce sont les coques semi-rigides aux coudes et aux épaules et des dorsales souvent en mousse dans le dos. Un blouson en cuir offre plus de protection surtout s’il s’agit de cuir en « pleine fleur » qui est la meilleur qualité dans le cuir et qui a une forte résistance à l’abrasion. Cependant, ce choix reste le plus cher à l’achat en comparaison à la croûte de cuir ou même au textile. Il y a aussi des versions de blouson évolutives, de qualité intermédiaire, qui disposent de pochettes spécifiques où l’on peut glisser après coup des protections amovibles. Ce système de kits de protections amovibles homologué CEE permet d’étaler les dépenses dans le temps.

N’oubliez pas au moment de l’achat de votre blouson et après votre fixation dans le choix bien déterminé de la matière du tissu ou du cuir, de faire l’essayage du blouson dans des conditions simulant la réalité de la conduite à moto.

D’autre part, ne négligez pas le critère de l’étanchéité qui sert à vous protéger du vent et de la pluie. Faites donc attention à la qualité de la doublure du blouson qui ne doit pas être ni trop épaisse, ni trop étanche en vue d’être supportée par beau temps. Optez plutôt pour une doublure en Gore-Tex, très efficace contre l’eau, le froid et le vent, mais encore contre la transpiration et ses effets indésirables de macération. Quant au nec plus ultra reste la doublure amovible que l’on peut enlever ou remettre selon les conditions météo et que l’on peut facilement laver à la machine.

Concernant l’entretien du blouson en cuir, il doit être graissé aux coutures et sur tout le cuir. Le blouson en textile perd avec l’usure sa capacité étanche, il convient donc de l’entretenir assez régulièrement.




Sur la même thématique

  • No Related Post





.