Devenir « analyste crédit »

Finance / Budget

Devenir analyste crédit signifie travailler en agence ou au siège de son entreprise, et être disposé à vivre dans des conditions de travail sédentaire. C’est seulement en agence que l’analyste crédit peut avoir plus de contacts directs soit avec les services commerciaux de la banque, soit avec les clients eux-mêmes. Si à l’extérieur le calme domine, les contenus des dossiers sur lesquels il « enquête » sont nettement plus houleux.
Passage en revue du contenu du poste, des pré-requis pour l’exercer et des perspectives d’évolution.

Les activités et responsabilités de l’analyste crédit

Un analyste crédit est d’abord spécialisé soit par type de clientèle, soit par type de crédit. Il lui appartient ensuite:
1.    d’analyser, secteur par secteur, la santé et la valeur des entreprises cotées ou non, pour déterminer la position du gestionnaire ;
2.    de transmettre quotidiennement des informations aux différents acteurs des salles de marché sur une entreprise, un titre boursier ou sur la valeur d’un placement ;
3.    de réaliser des études financières prévisionnelles d’entreprises françaises ou étrangères.
4.    de gérer les dossiers hors délégations, des dossiers importants, difficiles et risqués.

Des compétences indispensables

Sur le plan des qualités humaines, il faut savoir entretenir un bon relationnel, se montrer diplomate, rigoureux et organisé.

Sur le plan des savoir-faire, l’analyste crédit est un expert en technique financière (calcul de ratios pour produire des indices fiables et significatifs) et rédactionnelle. Il est également pluridisciplinaire et dispose de solides connaissances fiscalité des entreprises, en analyse comptable, en droit et en économie.

Pour acquérir cette polyvalence, il a suivi une formation spécifique :

•    Master professionnel en finance ou banque – finance.
•    Ecoles supérieures de commerce option finance.
•    IAE, MSG option finance

Il va de soi qu’il parle anglais couramment.
Avant d’exercer pleinement un rôle d’analyste financier, il faut en général avoir validé une expérience de deux à trois ans. Ceux qui débutent ne sont chargés que de projets mineurs ou ponctuels, pour lesquels l’aspect technique prédomine.

Le schéma de carrière

Si l’on ne devient pas Président de la République en commençant comme analyste crédit, il n’empêche que les perspectives de carrière sont intéressantes.

La grille de salaires actuellement observée est la suivante :

Débutant =  de 35 et 50 000 € par an+ un bonus de 30%.
Confirmé = de 65 à 95 000 € par an + un bonus entre 25 et 100% (fonction de l’entreprise).
Senior = de 120 à 360 000 € par an.

S’ils ne deviennent pas seniors, les analystes expérimentés s’orientent sur l’analyse de projets plus lourds en banque d’affaires ou accèdent à des postes de direction d’agence.

Vu les tendances actuelles sur les marchés de crédit, influencées par la crise des subprimes, le métier tombe en disgrâce. Pour ceux qui estiment sentir le souffre, ils peuvent envisager d’intégrer des sociétés de logiciels, surtout s’ils sont diplômés d’écoles d’ingénieurs. Leur expérience est recherchée pour développer des solutions adaptées aux professionnels des marchés et ils trouveront un niveau de salaire plus que satisfaisant.




Sur la même thématique

  • No Related Post





.