la colocation

Finance / Budget

Avec la flambée des prix de l’immobilier , la colocation, phénomène estudiantin, est devenue un vrai mode de vie.

Avant de vous lancer dans l’aventure, yakitri vous explique en bref l’essentiel:

La colocation c’est louer un logement à plusieurs.Chaque colocataire doit signer le bail. Il dispose ainsi des mêmes droits et obligations que les autres colocataires vis à vis du propiétaire et notamment, de l’obligation de verser sa part de loyer. La colocation entre tiers n’est régie par aucun texte de loi particulier.La situation des colocataires dépend donc exclusivement du bail qu’ils ont signé.

La caution solidaire

Elle est, en général, exigée par le propriétaire lorsque les colocataires sont étudiants ou que le loyer + les charges dépassent de plus d’un tiers les revenus. Elle est, le plus souvent, représentée par les parents qui s’engagent alors à assumer la totalité des loyers et charges dûs au propriétaire.Si elle est une garantie de paiement pour le propriétaire, elle est dangereuse pour la personne caution qui s’engage pour l’ensemble des colocataires.

La clause de solidarité

Chaque locataire est responsable du paiement integral du loyer et des charges.

Cette clause n’est pas obligatoire mais pour se prémunir des impayés la plupart des propriétaires l’exigent.

Si un colocataire quitte le logement, le propriétaire pourra soit reconduire le bail avec un nouveau locataire soit résilier celui-ci pour rupture de solidarité.

Si un colocataire ne paye pas sa part, les autres sont tenus de la régler pour lui.

Le départ d’un colocataire

Si le bail ne comporte pas de clause de solidarité, le colocataire qui quitte le logement doit envoyer un préavis de départ dans les délais stipulés sur le bail. Il s’engage à payer sa part de loyer et de charges jusqu’à ce terme.

Pour en savoir plus:

FNAIM

MGEL

Tags : , , , , ,




Sur la même thématique






.