La dépendance des personnes âgées préoccupe les français

Santé / Bien-être

Une deuxième étude a été réalisée par la FFSA et l’Institut de sondage CSA, relative à la perception de la dépendance des personnes âgées entre 45 et 75 ans en France ainsi que le degré de son anticipation, qui permet de déterminer les progressions des avis des français à ce propos.

En effet, selon cette nouvelle étude, 49% des français en 2011 sont préoccupés par une éventuelle dépendance, alors qu’en 2006, ils n’étaient que 42%. Les français se préoccupent notamment de l’aide financière de leurs enfants ou petits enfants, ensuite la protection de leurs enfants en cas de décès, puis le fait de s’armer contre la dépendance, la préparation financière de leur retraite, la préparation à une éventuelle dépendance et enfin la constitution d’un capital ou d’un patrimoine. Son classement en cinquième position la fait gagner une place en 2011.

Selon toujours cette même étude, 39% des personnes questionnées, connaissent de tels problèmes dans leur entourage, dont 55% qui ont recours au service d’aide à domicile, 54% sont pris en charge par la famille, 47% ont recours à l’établissement d’hébergement spécialisé et 40% à l’aide financière publique comme l’APA. Toutefois, toutes ces solutions satisfont moins les français qui ne sont en 2011 que 33% alors qu’en 2006, ils étaient 24%.

79% des français partagent l’avis de se préparer à une éventuelle dépendance le plus tôt possible, 78% croient en l’encouragement de l’Etat à cette éventuelle protection, alors que 49% pensent que leur épargne servira pour une telle couverture.

84% des français affirment que le financement de la dépendance des personnes âgées est assez important. 34% pensent que c’est même une priorité nationale impérative et 50% trouvent que ce problème a pris beaucoup de retard pour le traiter.

La majorité des français représentée par 51% révèlent que l’Etat devrait prendre en charge uniquement des personnes qui ont le plus besoin et non pas de tout le monde à un niveau minimum comme le supposent 43%. 48% des français suggèrent que les personnes qui en ont besoin réellement sont celles les plus démunies financièrement et non pas celles qui sont gravement dépendants.

74% des français favorisent la souscription d’un contrat dépendance avec l’encouragement par une aide financière de l’Etat. 69% d’entre eux, souhaiteraient que cette aide se concrétise par une défiscalisation des revenus perçus dans le cas d’une dépendance et non pas par une aide financière lors des versements des cotisations.

Les français évoquent leur opinion relative aux différents contrats d’assurance proposés en favorisant notamment la liberté de choix entre une assurance dépendance spécifique ou une assurance dépendance couplée avec une complémentaire santé, un contrat d’assurance vie/retraite ou vie/épargne…

Toujours selon cette même étude, les services prioritaires dans un contrat assurance dépendance sont nécessairement des services d’aide à domicile avec 81%, la téléassistance ou système d’alarme en cas de chute ou de malaise avec 36%, l’aide à l’aménagement du logement avec 28% et la recherche d’hébergements spécialisés avec 26%.




Sur la même thématique

  • No Related Post





.