La simplicité des cybermarchés

Astuces

Difficile de dire où s’arrêteront les innovations sur Internet. Pas de sitôt, surtout si elles contribuent à améliorer notre quotidien, ce dont on ne peut que se réjouir. Et dans cette catégorie, il est un domaine qui séduit de plus en plus de personnes : les supermarchés en ligne.

Après les banques, les assurances, les livres et autres produits multimédias, c’est donc au tour des grandes surfaces de se lancer dans ce qui pourrait rapidement devenir un marché très vaste même si, aujourd’hui encore, il reste confidentiel dans les zones les plus retirées.

Il n’empêche, à bien y réfléchir, l’idée est particulièrement séduisante et plaît ou saura plaire à tous les habitués des courses hebdomadaires pour qui faire le plein du chariot s’apparente à une véritable corvée. Liste de courses à n’en plus finir, difficulté à se gare, surtout le samedi après-midi, chariot récalcitrant et un monde à n’en plus finir où l’on se fait bousculer dans chaque allée : un petit enfer dont se passerait bien.

Le calvaire ne s’arrête cependant pas là car une fois le chariot rempli, les enfants figés à celui-ci pour ne plus courir dans les allées à la recherche du dernier gâteau commercialisé, reste encore à passer en caisse, et cela peut être long, très long même…

Une heure, plus tard, enfin le retour à la lumière du jour, sans pour autant être débarrassé de ce merveilleux moment : vient maintenant la phase du sacro-saint rangement, pour finir par s’apercevoir que l’on a oublié la bouteille d’huile.

<>Les courses depuis chez soi avec les cybermarchés<>

Aussi, l’idée de faire ses courses dans son salon, tranquillement installé devant son ordinateur et bénéficier d’une livraison à domicile a tout du paradis. Long à se développer, le service prend cependant aujourd’hui une nouvelle dimension, également aidé en cela, dans les grandes villes de province, par l’implantation de structures ‘Drive’. Le principe est le même mais la réception est différente avec une livraison directement à domicile dans les 24 à 72 heures pour les cybermarchés traditionnels et des produits à venir charger soi-même pour les commerces drive. Une clientèle qui reste donc très différente.

Le segment des cybermarchés pourrait également fortement évolué dans les prochains mois et années avec l’arrivée annoncée de nouvelles enseignes sur ce secteur. Ainsi, il est de plus en souvent évoqué la création de nouvelles structures exclusivement web et surtout le développement de sites de supermarchés en ligne par les hard-discounters.

En effet, aujourd’hui, ce marché est tenu par les grands groupes d’alimentation traditionnels : Carrefour, Auchan ou encore Monoprix. Les enseignes se sont déjà fait connaître tels Ooshop, Houra ou encore Telemarket, appartenant anciennement aux Galeries Lafayette.

Reste malgré tout un coût légèrement supérieur à l’achat direct en supermarché, notamment dû aux frais de livraison. Ceux-ci tendent pourtant à diminuer ces derniers temps tout comme le prix des produits. À chacun ensuite de voir si le gain de temps à un prix.




Sur la même thématique

  • No Related Post





.