La violence conjugale

Santé / Bien-être

Parceque elle s’insinue dans toutes les couches de la société et  qu’elle peut concerner, un jour, chacun d’entre nous, la violence conjugale ne doit plus être un sujet tabou.

Les chiffres sont effrayants.

En France métropolitaine, 1 femme sur dix est victime de violences conjugales [enquête ENVEFF menée sur des femmes de 20 à 59 ans, victimes au cours de l'année 1999]

En France, en moyenne, une femme meurt tous les trois jours des suites de violences au sein du couple.

En France, en moyenne, 2 enfants meurent chaque jour des suites de violence.

Un homme meurt tous les quatorze jours. Dans plus de la moitié des cas, la femme auteur de l’acte subissait des violences de sa part.

13% de toutes les morts violentes recensées en France et dans lesquelles l’auteur a été identifié ont eu lieu dans le cadre du couple

41% des crimes conjugaux sont liés à la séparation (commission par des « ex » ou séparation en cours)

23% des auteurs d’homicides se sont suicidés après leur acte ( 97% d’hommes )

10 enfants ont été victimes d »homicide en même temps que l’un de leur parent. Pour l’année 2004, les violences conjugales se chiffrent à plus de 39 000 faits constatés par les services de police et de gendarmerie, 162 femmes et 25 hommes tués par leur compagnon ou compagne et 12% des viols commis sur les femmes majeurs sont le fait de leur compagnon. (source Wikipédia)

Selon différente enquêtes, les raisons principales  invoquées sont:

-Imposer son autorité (62,7%)

-l’alcoolisme (54,3%)

-La maltraitance durant l’enfance (46,6 %)

-Déprimes déclarées ou latentes, incapacité à verbaliser un ressenti etc… 

La violence conjugale peut prendre différente formes: verbale, psychologique, sexuelle, économique ou physique. Elle peut être faite d’humiliations et de dénigrements permanents, d’actes de cruauté ou de chantage affextif.

Il n’existe aucun portrait type de femme victime ou d’homme agresseur pas plus qu’il n’existe de mileu social ou culturel déterminé.

Pour sortir de cet engrenage infernal, la seule solution consiste à parler et à témoigner.

Yakitri a établi une liste non exhaustive d’adresses :

-SOS Femme Violence Conjugale  39 19

- Urgence 115

- Associations d’aide et assistance aux victimes 0810 09 86 09

-Planning famillial

- SOS femmes

Il en existe sans doute beaucoup d’autres. N’hésitez pas à donner vos adresses. Elles peuvent sauver une vie.

Tags : , ,




Sur la même thématique

  • No Related Post





.