Le Festival des Arts Nègres au Sénégal

Voyage / Tourisme

La troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres se tient au Sénégal en décembre. L’occasion de découvrir l’un des pays les plus touristiques du continent Africain et sa capitale.

Du 10 au 31 décembre, Dakar et Saint-Louis seront à la fête. C’est dans ces deux villes qu’auront lieu les principales manifestations du festival. Cela faisait 30 que l’on attendait la nouvelle édition. C’est le poète sénégalais Léopold Sédar Senghor qui est à l’origine de cet événement. Après l’indépendance de son pays, il a voulu montrer au monde l’importance des peuples noirs, mais surtout leur diversité. En 1966 a lieu la première édition à Dakar. Puis, la seconde se déroule en 1977, à Lagos, au Nigéria.

Cette année, le Festival des Arts Nègres retourne donc au Sénégal, dont l’organisation a été confié au Président, Abdoulaye Wade. Il est prévu que l’accès au festival soit gratuit. Durant ces trois semaines, on va des expositions d’œuvres d’art et de photos, on découvre l’artisanat locale, des spectacles de danse, des défilés de mode, mais aussi des concerts avec de grands artistes comme Youssouf N’Dour, Alpha Blondy et Salif Keita. Outre l’art, les participants pourront également goûter aux saveurs du continent, car le festival est aussi gastronomique. Cette troisième édition a pour invité d’honneur le Brésil. Il faudra donc s’attendre à voir la capitale sénégalaise bouger aux rythmes de la samba. Un spectacle qui vaut le coup d’œil. De plus, ce festival revêt une importance particulière puisqu’il intervient la même année que le cinquantième anniversaire de la libération de l’Afrique Francophone.

Les sénégalais sont un peuple très accueillant, qui ne manquera pas de vous mettre à l’aise. Malgré cela, il est possible que la capitale soit vite étouffante. La pollution et son million d’habitants auront peut être raison de votre bonne humeur. Dans ce cas, il est possible d’aller faire un tour sur les îles au large de Dakar. Le Sénégal ne possède pas les plus beaux paysages d’Afrique, mais regorge de lieux historiques. A commencé par l’île de Gorée, symbole de l’esclavagisme. C’est ici que transitaient les esclaves. On peut aller visiter la Maison des esclaves, pour comprendre comment la traite des noires se déroulait à l’époque. Mais outre cela, l’île de Gorée se visite. Elle n’est pas très peuplée, mais les promeneurs seront surpris par l’aspect des villages. On se croirait en Provence ! L’île compte beaucoup d’ateliers d’artistes. Autrefois, il y avait une université sur cette île, aujourd’hui fermée. Elle portait le nom de celui qui l’avait érigée : Léopold Sédar Senghor. Cela explique la présence de ces artistes, et l’ambiance un peu bohème qui règne sur cette île sénégalaise.
Le Festival des Arts Nègres est donc une très bonne occasion de découvrir la capitale sénégalaise. De plus, le mois de décembre est idéal pour se rendre dans le pays. Il est en plein milieu de la saison sèche.

Carole Schirrer




Sur la même thématique

  • No Related Post





.