Les banques en ligne grignotent des parts de marché

Finance / Budget

Depuis leur apparition dans les années 2000, les banques en ligne se développent et communiquent largement auprès des Français – à travers une multitude de canaux – pour les attirer dans leur giron. Si, au départ, une majorité de personnes se montrait méfiante vis-à-vis de ces établissements sur Internet, aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux à leur accorder leur confiance… et leur argent.

En cette période de crise, propice aux économies et à l’épargne, les tarifs attractifs des banques en ligne, leurs offres de cartes bancaires, leurs coûts d’assurance et leurs services bancaires innovants, deviennent des arguments clés, voire décisifs. Par ailleurs, elles bénéficient de plusieurs années de recul, ce qui permet, à leur clientèle, de pouvoir témoigner de leur satisfaction et se transformer en ambassadeur de leur banque.

En outre, une étude , réalisée en janvier 2012, par la Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie (C.L.C.V.) et le site Mieux Vivre Votre Argent, a mis en lumière le fait qu’un Français pouvait faire des économies substantielles sur les frais – estimées entre 35 à 60 % – en choisissant une banque en ligne. La différence s’établit, surtout, avec le profil du client : s’il a des besoins simples, les économies seront importantes ; s’agissant d’un client actif, d’un point de vue boursier notamment, les écarts seront moins sensibles.

Pour l’UFC- Que Choisir et son chargé de mission, Maxime Chipoy, le marché des établissements sur Internet est en pleine croissance et cet engouement n’est pas prêt de s’arrêter. En 2011, les Français étaient près de 2 millions à posséder un compte bancaire en ligne. Parmi les banques leaders sur ce segment, on retrouve, tout d’abord, Boursorama Banque, avec 15 000 nouveaux comptes par trimestre, suivi de près par ING Direct, avec une croissance incroyable, de 75 % du nombre de clients au dernier trimestre 2011, par rapport à la même période, l’année précédente. Ensuite, on salue une belle performance des banques Fortuneo et Axa Banque, séduisant toujours plus de nouveaux clients.

La tendance, aujourd’hui, est la multi bancarisation. En conséquence, même si les banques en ligne grignotent des parts de marché, comparativement à leurs homologues traditionnelles, elles ne les remplacent pas encore complètement. Souvent, les clients conservent un lien avec leur agence physique, mais, pour des raisons économiques, diversifient leurs options, en sollicitant les organismes sur Internet. Mais, la majorité d’entre elles, impose encore de fortes contraintes, pour bénéficier des avantages qu’elles proposent (un revenu mensuel minimum, une épargne déjà constituée) ce qui suppose que le client a déjà recours à une autre banque pour remplir ces conditions. Cependant, on constate déjà, que certaines banques en ligne affichent l’ambition de s’inscrire comme banque principale, auprès de leur nouvelle clientèle. Une perspective qui explique, que, depuis peu, elles développent une offre globale, incluant prêts immobiliers, assurances, livrets, crédits, etc. Un indice supplémentaire de leur pugnacité.

Pour plus d’infos sur les banques en ligne, vous pouvez visiter les comparatifs suivants:

- Comparabanques
- Lesbanquesenligne.fr
- Banqueligne.com




Sur la même thématique

  • No Related Post





.