Les différentes aides au logement

Finance / Budget

Il n’y a pas que l’APL pour vous aider à financer votre logement. Selon chaque cas, il y a une aide particulière. En voici un petit tour d’horizon.

L’Apl, la plus classique

Bon, il y a tout d’abord, l’Apl (aide personnalisé au logement). On en fait la demande à la CAF (Caisse d’allocations familiales) dès que le bail est signé. Il faut s’adresser à la CAF la plus proche du nouveau foyer. Un dossier, téléchargeable sur Internet, est à remplir et à renvoyer. Une fois cela fait, il faut attendre que la CAF statut sur le montant qui vous sera alloué. Cela dépend de vos revenus, de vos dépenses, de votre situation maritale… Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez en faire la demande. Il faut simplement que le foyer en question soit votre résidence. A savoir, l’aide est perçue le mois suivant l’entrée dans le logement. Cette aide est ouverte au plus grand nombre. Naturellement, si vos revenus sont trop hauts, on vous refusera l’Apl. Très important, tous les logements ne sont pas soumis aux conventions Apl. Il faut que l’habitation ait fait l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’Etat. Le montant des Apl peut aller jusqu’à 233 euros par mois.

Allocation de logement, aide au loyer mais pas que…

L’allocation de logement est une aide plus général que l’Apl. Elle peut concerner le loyer, mais aussi l’achat d’un logement, ou l’amélioration d’une habitation, pour les revenus modestes. Les conditions ne sont pas les mêmes, selon qu’il s’agisse d’une aide au loyer, ou de l’achat, de la construction ou de l’amélioration du logement.
Dans le cadre d’une aide au loyer, il faut être locataire ou colocataire. Cette aide n’est pas allouée au propriétaire. Elle peut concerner aussi bien les étudiants en foyer universitaire, que les personnes vivant en maison de retraite. Comme pour pouvoir toucher l’Apl, il faut remplir un formulaire. La CAF analysera alors votre situation et calculera ainsi le montant que vous percevrez.
L’aide lors d’un achat ou de la construction d’un logement s’adresse aux propriétaires. La CAF demande de remplir un formulaire, mais en plus de la situation, il faudra préciser la nature du logement, le moment de la signature du prêt ou encore le montant des remboursements.

L’ALS, destinée aux étudiants

L’Allocation de Logement Social (ALS) concerne les habitations qui ne sont pas soumises à la convention Apl. Cela peut être un studio ou un appartement plus grand, mais le plus souvent il s’agit des foyers, de cités universitaires… Même si l’ALS est ouverte à toutes personnes en difficultés, elle est davantage destinée aux jeunes et aux étudiants. Comme pour toutes aides, un formulaire est à remplir pour la CAF. Cette aide ne peut pas être cumulée avec une autre (comme l’Apl). Elle ne sera pas versée si la personne occupe un logement qui appartient à un ascendant (soit un membre de la famille).

Le Loca-Pass

Le Loca-Pass est un prêt qui permet au locataire de financer la caution demandée par le propriétaire. La somme sera remboursée au maximum 36 mois après le prêt. Cette aide est financée grâce au « 1% logement ». Récemment, les conditions d’attribution ont changé. Désormais, le Loca-Pass est destiné aux salariés du secteur privé, aux jeunes âgés de moins de 30 ans qui sont en formation, en recherche d’emploi, non titulaire d’un emploi permanent, et aux étudiants boursiers. La personne peut en faire la demande directement à la Conférence Intercommunale du Logement (CIL) la plus proche. La demande de Loca-Pass ne peut se faire après la signature du bail.
Bon à savoir : avec les changements qui concernent le Loca-Pass, le montant du prêt est maintenant plafonné à 500 euros. La somme des mensualités est de 20€ minimum.
L’autre avantage du Loca-Pass est que l’organisation peut se porter caution pour vous. Cela signifie que si le bailleur se retrouve en situation d’impayé, il se tournera alors vers le Loca-Pass.

Carole SCHIRRER




Sur la même thématique

  • No Related Post





.