Louer un appartement à deux:Attention aux pièges

Finance / Budget

Vous êtes bien décidés à sauter le pas et à vous installer avec l’élu(e)de votre coeur.Vous venez de trouver le nid douillet qui abritera, n’en doutons pas, longtemps vos amours.

Selon le régime matrimonial que vous avez choisi, les droits et devoirs de chacun diffèrent.

Petit tour d’horizon.

Vous êtes mariés:

Une seule signature est suffisante pour le bail. Le conjoint acquiert les mêmes droits d’usage et d’habitation.En cas de défaillance, le conjoint est tenu de payer la totalité du loyer.En cas de séparation, celui qui quitte le domicile conjugal devra attendre le jugement pour être libéré du paiement des loyers.En cas de décès,le bail est automatiquement transféré au conjoint qui peut, s’il le souhaite, continuer à occupper les lieux aux mêmes conditions.

Vous êtes pacsés:

Que vous ayez ou non signé le bail, vous êtes tenus d’asssumer le paiement des loyers en cas de défaillance de votre conjoint.En cas de séparation, vous serez tenus pour solidaire du paiement jusqu’à résiliation du PACS et ce ci même si vous avez quitté les lieux. Enfin, en cas de décès, et comme si vous étiez mariés, le bail sera immédiatement transféré à votre nom.

Vous vivez en concubinage:

Si vous voulez avoir les mêmes droits que votre conjoint, vous devez signer le bail. Evidemment, cela vous oblige, du coup, à assumer la moitié des loyers.

Quelle que soit votre situation, renseignez vous bien avant que le rêve ne se transforme en cauchemar. Avec quelques précautions, votre bonheur de vivre ensemble pourra durer toute une vie…

Tags : , , , , , , ,




Sur la même thématique






.