L’univers des smartphones

High tech / Techno

Les smartphones, ou ordiphones comme le préconise la Commission générale de terminologie et de néologie, font partie de la catégorie des téléphones dits intelligents, ce sont des appareils nés de la convergence entre les assistants personnels, autrement appelés PDA en raison de l’acronyme anglais Personal Digital Assistant, ceux-ci ayant intégré des fonctions de téléphonie, et les téléphones portables, dont certaines applications, comme la gestion des contacts, ont été développées. Ainsi, aujourd’hui, cette évolution permet à ces appareils de proposer de nouveaux services tels que la navigation sur Internet, l’accès au courrier électronique, la tenue d’un agenda ou encore l’organisation avancée du carnet d’adresses…

Les smartphones se distinguent des téléphones portables par le fait qu’ils intègrent un véritable système d’exploitation, logiciel permettant de faire la jonction entre le matériel et les différentes applications qui y seront installées par l’utilisateur, lui-même, en fonction de ses propres besoins, transformant ainsi cet appareil en un outil à la fois performant et parfaitement adapté aux exigences de chacun. Avant de choisir son smartphone, il peut s’avérer utile de savoir qu’il existe au total sept systèmes d’exploitation distincts, incompatibles entre eux et disposant chacun d’un catalogue d’applications bien spécifiques. Il convient donc de bien choisir entre les différentes offres présentes sur le marché : Symbian OS, proposé par Nokia, qui représente 47 % des ventes, BlackBerry, développé par Research In Motion, fort de ses 19,9 % de parts de marché ou encore iPhone OS, diffusé par Apple, qui se place en troisième position avec 14,4 % ; il ne faut cependant pas oublier d’ajouter à cette liste d’autres éditeurs comme Microsoft, avec Windows Mobile, ou encore Google, avec Androïd, qui, bien que moins présents dans ce secteur, proposent également des solutions. Selon l’achat réalisé, il est alors possible d’ajouter diverses applications permettant, par exemple, de créer des documents Office, de gérer ses finances personnelles, d’éditer ses photos ou encore d’être guidé par GPS.

Outre le système d’exploitation qui détermine les logiciels susceptibles de compléter les prestations du smartphone, il convient également de prendre en compte les fonctionnalités matérielles proposées par chaque appareil. En effet, si tous les smartphones proposent les fonctions de base d’un téléphone portable combinées à celles d’un assistant personnel, celles-ci sont bien souvent complétées par d’autres capacités déterminées par le matériel lui-même. Ainsi, la quasi-totalité des smartphones disposent d’une fonction appareil photo ; si celle-ci est importante pour l’utilisateur, il doit alors veiller à sa qualité, celle-ci variant beaucoup d’une offre à l’autre. La présence d’un clavier physique peut aussi s’avérer être une condition déterminante en terme d’ergonomie ; en effet, des constructeurs, comme BlackBerry, proposent ce genre de fonctionnalités, tandis que d’autres, comme Apple, affichent cette même fonction par l’intermédiaire d’un écran tactile, ce qui peut parfois gêner certains utilisateurs.

Aujourd’hui, la fonctionnalité la plus appréciée, sur ce type d’appareils, est la connectivité ; 63 % des propriétaires de smartphones y ayant recours pour envoyer des messages, et 28,6 % l’utilisant pour naviguer sur le web. La prise en charge des liaisons Bluetooth et de la téléphonie s’est, à présent, généralisée mais ceci n’a pas toujours été le cas, ayant même entraîné une certaine déconvenue pour Apple et son iPhone, qui n’a pas rencontré le succès escompté, cédant rapidement sa place à l’iPhone 3G, qui offre, pour sa part, bien d’autres possibilités et notamment celle d’une connexion Internet.

Le seul point faible des smartphones réside dans leur autonomie limitée, les batteries tendant à se décharger rapidement lorsque l’appareil utilise certaines applications ; la fonction GPS, par exemple,  consomme beaucoup d’énergie.

Le marché des smartphones ne cesse de s’accroître, représentant aujourd’hui 27 % des ventes de téléphones portables, leur valeur s’élevant à 55 % du montant total des appareils en circulation ; comme le démontre ces chiffres, le principal obstacle à leur développement reste leur prix élevé, les acquéreurs actuels sont essentiellement des passionnés de nouvelles technologies ainsi que des professionnels pour qui certaines fonctions sont indispensables, l’essor des réseaux WiFi permettant désormais de rester connecté en toutes circonstances.




Sur la même thématique

  • No Related Post





.