Comment réussir son orientation après la troisième ?

Enfants / Ados

L’année de la troisième au collège n’est pas de tout repos. Au terme de cette année, vous devez avoir votre premier  diplôme(le brevet) en poche, et définir votre projet d’orientation et de formation. Vous vous posez alors de multiples questions, qui souvent vous angoissent  et vous mènent dans un tourbillon d’incertitudes. Votre petit nid douillet que vous connaissiez durant les années précédentes prend fin. A partir de la rentrée, vous avez neuf mois pour réfléchir à votre orientation. Continuerez-vous en lycée générale et technologique ? Où emprunterez-vous la voie professionnelle ? Quoi qu’il en soit, vous devrez faire un choix très important, le compte à rebours a commencé !  Comment faire pour s’en sortir face à ce choix difficile de l’avenir ?

 Vous devez suivre plusieurs étapes pour parvenir à y voir plus clair, et surtout anticiper les évènements, pour ne pas être pris au dépourvu.  Dès le premier trimestre, vous devez vous posez une multitude de question : que faire après la troisième ? Quelle profession envisager ? Quelle formation faire pour y parvenir ? Quels sont les résultats nécessaires pour y parvenir ?

 Pour répondre à toutes ces questions vous avez à votre disposition de nombreux interlocuteurs qui peuvent vous aider à défricher le terrain. Vous devez tout d’abord dès les premiers mois de la rentrée, travailler sur votre projet. N’attendez pas jusqu’à la dernière minute pour vous y mettre. Vous pouvez prendre rendez vous au mois  d’octobre avec les cop (conseillers d’orientation psychologiques), qui vous aideront à définir votre projet. N’hésitez pas notamment à solliciter votre professeur  principal. Ensemble vous pouvez vous fixez des objectifs pour améliorer votre niveau dans les matières où avez des difficultés. N’attendez pas au troisième trimestre pour élaborer une stratégie scolaire en lien avec votre orientation, il sera alors trop tard. Car les résultats scolaires seront déterminant dans les choix d’orientations qui vous seront proposés, aucune matière n’est  à négliger.

 Il est donc essentiel de se poser honnêtement  les bonnes questions pour nourrir sa réflexion. Vous devez faire un état des lieux de votre situation actuelle : Quels sont mes points forts et points faibles ? Qu’est ce qui m’intéresse le plus dans ce que je fais ? Interroger vous également sur votre  capacité de travail : Suis-je  quelqu’un de travailleur ? Comment je réagis face au stress ? Quel type d’études me conviendrait le mieux ? Le troisième volet d’analyse concerne  votre personnalité et votre vie en dehors de l’école. Quels sont mes champs de compétences ? Y’a-t-il des domaines qui me passionnent ? Ai-je des capacités ou des connaissances particulières ? Quels sont mes principales qualités ? Enfin interroger vous sur vos aspirations : Qu’est ce que je recherche dans un métier ? Qu’est ce que je veux y trouver (stabilité, salaires, environnement, travail ect…). Une fois que vous avez les réponses à toutes ces questions, vous pouvez choisir un domaine  qui vous intéresse (économie, droit gestion, les lettres, les sciences, arts….).

 Au deuxième trimestre les choses s’accélèrent. Quelques semaines avant le conseil de classe, l’établissement vous demandera d’indiquer des vœux provisoires pour l’année prochaine. Si le conseil de classe estime que vous n’avez pas les capacités pour les vœux choisis, il émettra alors une réserve pour l’année prochaine et vous encouragera à poursuivre vos efforts au troisième trimestre. A ce stade, rien n’est joué. Vous pouvez toujours  rectifier le tir.  Les journées  portes ouvertes généralement organisés dans cette période là au sein des établissements scolaires,  vous aideront  à découvrir les différentes formations proposées au lycée dans les filières technologiques et générales ou professionnelles. Vous ne devez en aucun cas les manquer.

 Certaines spécialités rares (hôtellerie, art, sections européennes, bacs techniques de la musique et de la danse…)   très demandées, nécessitent des modalités d’admissions particulières et des  inscriptions  anticipées.  Les places sont donc chères. Renseignez vous auprès du CIO et du conseiller d’orientation dès janvier.

 Le troisième trimestre est le moment de faire des choix qui seront définitifs. Le conseil de classe se prononcera en fonction de ses choix. Vous devez exprimer vos vœux concernant la formation et l’établissement dans lesquels vous souhaitez  poursuivre votre scolarité. Pour la seconde générale, vous devrez choisir la langue vivante1, les deux enseignements de détermination, et éventuellement une option facultative.

 Si vous opter pour la voie professionnelle qui vous permet de préparer un BEP ou un CAP, vous devez indiquer la ou les spécialités choisies. Attention ! Vous ne devez pas tout miser sur une formation ou un  seul établissement, car certaines filières  sont très demandées et l’admission peut se révéler très sélective.

 Enfin vient le moment tant attendu. Le conseil de classe examine ces choix, et fait une proposition d’orientation : seconde générale et technologique, BEP, CAP, ou redoublement. Si les propositions  du conseil de classe vous conviennent, elles deviennent décisions d’orientation. Dans le cas contraire, vos parents ont la possibilité de faire appel.

 Assanatou Baldé




Sur la même thématique

  • No Related Post





.