Voyager pas cher : pensez au couchsurfing

Voyage / Tourisme

Traduction littérale de « surf sur canapé », le couchsurfing est une nouvelle façon de voyager, à petit prix.

Tout commence en 2004. Casey Fenton, jeune américain, et bien décidé à découvrir l’Islande. Le seul problème est qu’il n’a pas assez d’argent pour payer le voyage et l’hébergement. Il décide alors d’entrer en contact avec des islandais, via internet, pour leur demander de l’aide. Surprise : sa technique fonctionne et il se retrouve à dormir chez l’habitant en Islande. Le couchsurfing est né.

De retour aux Etats-Unis, le jeune homme décide de créer une plateforme sur internet, permettant à des personnes de monde entier de s’héberger. Assez rapidement, couchsurfing.com rencontre un grand succès. Aujourd’hui, plus que le côté pratique, c’est l’idée de rencontre qui domine. Le couchsurfing est devenu pour certains, une véritable philosophie. Plutôt que d’aller s’enfermer dans des hôtels luxueux et impersonnels, pourquoi ne pas partager une belle aventure avec des gens du pays. De plus, qui de mieux qu’un « autochtone » peut vous faire découvrir la culture d’un pays.

Couchsurfing : mode d’emploi

Il ne s’agit pas de débarquer à l’improviste chez l’espagnol avec qui vous avez discuté par mail. Non, le couchsurfing a des règles bien spécifiques. Il faut bien comprendre que cette façon de voyager ne concerne que les courts séjours. Il est assez rare qu’un habitant propose de vous héberger pour plus de 3 nuits. Le couchsurfing repose sur un fonctionnement gratuit. Vous êtes censé n’avoir aucun frai à payer, que ce soit la nourriture ou l’électricité. Il est donc assez qu’on vous invite à rester gratuitement plus d’une semaine.
Aujourd’hui, il existe plusieurs sites internet proposant de mettre en relation les adeptes du couchsurfing.

Lors de votre inscription, on vous demandera des données personnelles, mais n’ayez crainte, elles ne sont pas distribuées à tous les membres du site. En vous inscrivant, vous vous engagez à héberger également quelqu’un en retour. C’est la seule condition.
Vous n’allez pas recevoir directement des demandes. Avant, les couchsurfeurs discutent longuement par mail. Si le courant passe, ils s’invitent. Il ne faut pas s’attendre à être logé comme un roi. Si cette technique s’appelle le couchsurfing, ce n’est pas pour rien. Souvent, les voyageurs se retrouvent à dormir sur un canapé. De plus, le couchsurfing n’est pas non plus destiné aux familles, ou au groupe de plus de 2 personnes. Ce phénomène concerne davantage les voyageurs solitaires.

Les sites savent bien que les gens peuvent se montrer méfiants à l’idée d’accueillir un inconnu, ou d’aller dormir à des kilomètres de son domicile, chez quelqu’un que l’on ne connaît pas. C’est pour cela que les couchsurfeurs se notent entre eux sur le site. Il faut bien lire tous les commentaires pour être fixé. Vous serez vous aussi noté. Les sites recommandent en plus quelques règles de base. Par exemple, il faut toujours avoir un plan de secours, comme les coordonnées d’un hôtel tout proche, au cas ou. Il ne faut pas non plus donner son mail à n’importe qui. Enfin, si on se sent mal à l’aise, ne pas hésiter à partir, au risque de froisser son hôte. De même lorsque l’on héberge quelqu’un, le mettre dehors en lui donnant l’adresse de l’hôtel le plus proche.

Le site couchsurfing.com a même mis en ligne un guide spécialement pour les femmes qui voyagent seules. On y recommande d’éviter de loger chez des hommes célibataires, et de préférer les familles ou les femmes.

Plus que voyager à moindre coût, le coachsurfing permet de réellement découvrir une culture.

Carole Schirrer




Sur la même thématique

  • No Related Post





.